Ponts thermiques

Une paroi est généralement un assemblage de plusieurs éléments. Que ce soit par vissage, collage, emboitement, ces zones constituent des points de déperditions importants dans une maison où la barrière isolante est rompue. Ces ponts thermiques structurels sont de 2 sortes :

1. Pont Thermique de Liaison (PTL)

Linéique (ou linéaire)

Ils sont caractérisés par une vision en 2 dimensions (2D). Ils se trouvent sur toute la longueur de la jonction de 2 parois verticales ou horizontales :

  • Plancher bas / mur extérieur
  • Plancher intermédiaire / mur extérieur
  • Plafond / mur extérieur
  • Mur de refend / mur extérieur
  • Dalle /balcon
  • Menuiseries (encadrement des portes d’entrée, baies, fenêtres…).

Les pertes de chaleur des ponts thermiques de liaison linéiques sont représentées par le coefficient de transmission thermique Ψ (psi) exprimée en Watt par mètre Kelvin W/mK (comme le lambda λ).

Ponctuel

Ils sont eux en 3 dimensions (3D) Les ponts thermiques de liaison ponctuels sont des jonctions qui apparaissent dans un angle à la jonction de 3 parois : plancher et 2 murs extérieurs.

Les pertes de chaleur des ponts thermiques de liaison ponctuels sont représentées par le coefficient de transmission thermique Χ (ki) exprimée en Watt par Kelvin : W/K.

Solutions

Les angles droits verticaux de l’enveloppe d’un bâtiment sont monnaie courante dans l’habitat mais ils sont fortement déperditifs. En effet, dans un angle, la surface directement en contact avec l’extérieur est très importante. Pour limiter la déperdition de chaleur de ces ponts thermiques, il suffit d’avoir des angles moins importants (biseautés), les angles ronds étant les plus compétitifs. De plus, les angles droits sont à l’intérieur le siège de stagnation de l’air (condensation, poussière). Le problème s’est qu’ils sont plus difficiles à mettre en œuvre donc plus cher.

L’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) est la meilleure solution pour bloquer le flux de chaleur. De plus elle permet de laisser à l’intérieur les matériaux à fort pouvoir d’inertie qui régulent la température.

En Isolation Thermique par l’Intérieur ITI, il est néanmoins possible de mettre en place des rupteurs de ponts thermiques (élément isolant introduit entre à la liaison de 2 éléments).

Autres solutions : Isolation des appuis de toiture (acrotère), rupteurs de ponts thermiques dans la structure des menuiseries...

2. Pont Thermique Intégré (PTI)

Ils sont liés à la technique de mise en œuvre de l’isolation. Ce sont les faiblesses thermiques que l’on trouve à l’intérieur même des parois, dont certains éléments de structure (poteau, rails, pattes de scellement, suspentes, vis...). On trouve :

Les PTI linéiques

  • Rails, suspentes métalliques, isolation écrasée par un montant, discontinuité de l’isolant…

Les PTI ponctuels

  • Eléments de fixation (vis, clou), matériel électrique (prise de courant, interrupteur, ampoule)…

Solutions

  • Isolation projetée (type ouate de cellulose), chape flottante, isolation des gaines et conduits..
  • Montant en bois, colle, limitation des passages de gaines sur les murs extérieurs, boitiers d’encastrement électrique étanches à l’air (pots)…

Contactez nous

captcha
Recharger