Laine et fibre de bois : une question de densité

La fibre de bois est un matériau isolant fabriqué à partir d’un procédé de défibrage, déchiquetage et séchage de restes de branches ou de troncs n’ayant pas une grande valeur commerciale trouvant ainsi une valorisation écologique.

Chez KanopY, nous utilisons 2 types d’isolant à base de bois :

  • La fibre de bois ;
  • La laine de bois.

 

La fibre de bois

Elle existe sous 2 formes :

  • En vrac : c’est de la fibre à l’état brut à laquelle on ajoute un traitement ignifugeant, fongicide et biocide. Sa mise en place est manuelle ou en soufflage mécanique dans les combles.
  • En panneaux : ce sont des fibres qui sont transformées en panneaux rigides. Elles sont assemblées soit à l’aide d’une résine, qui lorsqu’elle est passée au four entre 120 et 200°C lie les fibres entre elles (fabrication sèche), soit grâce à la lignine du bois qui après broyage des fibres et addition d’eau joue le rôle de colle pendant la cuisson à haute température (fabrication humide naturelle). La première méthode accepte des panneaux plus résistants et épais que la deuxième pour laquelle il faut coller des panneaux entre eux pour obtenir des épaisseurs plus importantes. De plus, malgré la présence de colle, ils sont moins gourmands en énergie grise.

Lors de la cuisson, les fibres sont passées sous presse afin d’obtenir des panneaux plus ou moins denses (ce qui augmente la résistance au feu). Ces panneaux de fibres de bois sont utilisés dans l’isolation des sols, murs ou toitures. Est ajouté à certain panneau lors de la fabrication, de la paraffine ce qui leur confère la propriété d’être étanche à l’eau. Ceux-ci peuvent servir de pare-pluie ou de support d’enduit extérieur. La fibre de bois est surtout utilisée en Isolation Thermique par l'Extérieur (ITE).

 

La laine de bois

La laine de bois est aussi de la fibre de bois mais celle-ci est plus longue et la densité des panneaux liés avec du polyester est beaucoup plus légère (jusqu’à 8 fois moins compact). Ces panneaux sont plus souples mais suffisamment rigide pour tenir derrière une cloison et ne subissent pas de tassement dans le temps. Il n’y a donc pas de perte de performance avec la fibre de bois au fil des années. Ils servent aussi bien dans l’isolation des murs que les toitures ou les planchers intermédiaires.

 

Quelles sont les différentes propriétés de laine et fibres de bois

RÉSISTANT : Les panneaux de fibres étant rigides ne bougent pas dans le temps. Les panneaux de laine de bois bien que plus souples, ne subissent pas de tassement dans le temps et leur flexibilité leur permet de garder leur pouvoir isolant tout en limitant les ponts thermiques.

ISOLANT THERMIQUE : Les matériaux à base de fibres de bois sont de très bon isolant thermique avec un Lambda λ de 0,039 0,0420W/mK.

RÉGULATEUR THERMIQUE : C’est également un des plus performants régulateurs thermiques qui permet une bonne régulation du déphasage tout au long de l’année (10h (fibre) à 13h (laine) de déphasage pour 30cm).

HYGRORÉGULATEUR : Les fibres de bois sont hydrophiles et hygroscopiques, elles sont capables d’absorber et de restituer l’humidité sans se dégrader. Néanmoins, après ajout de paraffine sur les panneaux de fibres rigides, ceux-ci deviennent hydrophobes mais garde leur propriété perspirante.

PHONIQUE : Les panneaux de fibres de bois sont d’excellents isolants acoustiques qui réduisent considérablement les bruits qu’ils soient extérieurs (route) ou intérieurs (plancher intermédiaire).

INFLAMMABLE : De part sa très haute densité, les panneaux de fibres de bois sont difficilement inflammables. De plus, des produits ignifugeants sont ajoutés lors de la fabrication des panneaux.

ÉCOLOGIQUE : Cet isolant est issu de la valorisation des déchets (branches, troncs, sciures, copeaux) non conformes aux standards commerciaux. Provenant de forêts FSC ou PEFC, c’est un matériau écologique et durable.

 

Autres données techniques de la fibre et de la laine de bois ?

Comportement au feu : M1 ininflammable

Densité : de 30 kg/m3 à 40 kg/m3 (vrac) / 50 kg/m3 (laine de bois) / jusqu'à 800 kg/m3 pour des panneaux rigides de contreventement

Durée de vie : une 50aine d'année

Recyclage : réutilisable ou compostable

Perméabilité à la vapeur d'eau : >μ= 1 à 2

Résistance au tassement : absence de tassement des panneaux

Traitement insectes/champignons/moisissures : oui

Coût : €€ (laine de bois)  €€€ (fibre de bois)

 

Quel est l'impact sur la santé et l'environnement de la fibre et la laine de bois ?

Émission dans l'air intérieur : Classe A+

Énergie grise : 50 kWh/m3 (vrac) à 3 800 kWh/m3 (panneaux rigides)

Cet isolant est issu de la valorisation des déchets (branches, troncs, sciures, copeaux) non conformes aux standards commerciaux. Il contient donc peu de traitement avant valorisation et ne vient pas de pays éloignés. Provenant de forêts FSC ou PEFC, c’est un matériau écologique et durable.

 

Comment est conditionnée la fibre et la laine de bois ?

La laine de bois existe sous forme de :

  • En vrac : c’est de la fibre de bois à l’état brut à laquelle on ajoute un traitement ignifugeant, fongicide et biocide. Sa mise en place est manuelle ou en soufflage mécanique dans les combles.

  • En panneaux semi-rigide "laine de bois" : La laine de bois est aussi de la fibre de bois mais celle-ci est plus longue et la densité des panneaux liés avec du polyester est beaucoup plus légère (jusqu’à 8 fois moins compact). Ces panneaux sont plus souples mais suffisamment rigide pour tenir derrière une cloison et ne subissent pas de tassement dans le temps. Il n’y a donc pas de perte de performance avec la fibre de bois au fil des années. Ils servent aussi bien dans l’isolation des murs que les toitures ou les planchers intermédiaires.

  • En panneaux rigides "fibre de bois" : ce sont des fibres qui sont transformées en panneaux rigides. Elles sont assemblées soit à l’aide d’une résine, qui lorsqu’elle est passée au four entre 120 et 200°C lie les fibres entre elles (fabrication sèche), soit grâce à la lignine du bois qui après broyage des fibres et addition d’eau joue le rôle de colle pendant la cuisson à haute température (fabrication humide naturelle). La première méthode accepte des panneaux plus résistants et épais que la deuxième pour laquelle il faut coller des panneaux entre eux pour obtenir des épaisseurs plus importantes. De plus, malgré la présence de colle, ils sont moins gourmands en énergie grise. Lors de la cuisson, les fibres sont passées sous presse afin d’obtenir des panneaux plus ou moins denses (ce qui augmente la résistance au feu). Ces panneaux de fibres de bois sont utilisés dans l’isolation des sols, murs ou toitures. Est ajouté à certain panneau lors de la fabrication, de la paraffine ce qui leur confère la propriété d’être étanche à l’eau. Ceux-ci peuvent servir de pare-pluie ou de support d’enduit extérieur. La fibre de bois est surtout utilisée en Isolation Thermique par l'Extérieur (ITE) ou par l'intérieur (ITI).

 

Liens utiles

KanopY utilise pour l'isolation majoritairement la laine de bois Steico (Vidéo Steico) et des fibres de bois de chez Soprema (ex Pavatex)

Certificat ACERMI de la laine de bois Steico flex F

Fiche technique de la laine de bois Steico flex F

 

 

LIENS UTILES

KanopY utilise pour l'isolation la laine de bois Steico (Vidéo Steico)

Certificat ACERMI de la laine de bois Steico flex F

Fiche technique de la laine de bois Steico flex F

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Visitez notre site dédié à l'isolation

Contact

KanopY

Artisan constructeur de maison en bois écologique et bioclimatique

Isolation de la maison : combles, mur et plancher

rue du moulin 
79 460 MAGNÉ

Niort, Deux-Sèvres 
Poitou-Charentes, FRANCE

Tél : 05 49 24 03 27

Mail : contact [at] kanopy.fr

www.kanopy.fr

www.kanopy-isolation.fr 

© 2018 KanopY
Artisan charpentier de maison et extension bois de Niort à La Rochelle
Création, design & référencement par Marjolaine NICOLAS-LANGLOIS